Élèves

L’entrevue

Voici venu le grand jour.

Qu’est-ce qui te vient à l’idée? Des paumes humides, la bouche sèche, des nausées?

N’aie pas peur. Tu trouveras plus bas de nombreux conseils qui t’aideront à réussir l’entrevue. Si tu es préparé, tu verras que l’expérience n’est pas si effrayante que tu le pensais.

Avant l’entrevue
Prépare-toi. Pense à l’expérience que tu as acquise à d’autres emplois, à l’école et en participant à des activités parascolaires. Comment cette expérience peut-elle être considérée un atout pour le poste?

Voici des questions que tu peux te poser :

  • Quelles aptitudes de leadership as-tu démontrées?
  • Quelles nouvelles responsabilités t’a-t-on données?
  • Quelles connaissances as-tu acquises?
  • Quelles sont tes réalisations?
  • Quels défis as-tu relevés?
  • Quels sont tes points forts?
  • Quelles sont tes faiblesses et quelles mesures prends-tu pour les corriger?

Pense au genre de questions que l’intervieweur pourrait te poser et prépare des réponses pour chacune.

Visite le site Web de l’entreprise, s’il en a un, pour te renseigner à son sujet.

Exerce-toi! Ça pourrait vraiment t’être utile. Demande à un ami ou à un parent de t’interviewer pour que tu puisses t’exercer.

Pense à des questions à poser au sujet du poste. Qu’est-ce que tu aimerais connaître au sujet de l’entreprise et du poste? À l’entrevue, certains employeurs demanderont si tu as des questions. Il vaut mieux en préparer quelques-unes.

Assure-toi d’être à ton meilleur, peu importe le type de travail pour lequel tu te proposes. Et si tu es à ton meilleur, tu auras plus de confiance! La première impression laisse une marque, donc présente-toi bien.

LES GARÇONS : Si tu as une entrevue pour un emploi de bureau, porte un complet si tu en as un, ou une chemise et une cravate. Si tu n’as pas de complet, ou que tu as une entrevue pour un emploi dans un milieu plus décontracté, porte des kakis et une chemise à col boutonné ou un polo de golf. Assure-toi que tes vêtements sont propres et non froissés, et que tes chaussures sont en bon état. Évite de porter de l’eau de Cologne ou une lotion après-rasage puisque de nombreux lieux de travail ont une politique qui interdit l’utilisation de produits parfumés.

LES FILLES : Tu n’es pas obligée de porter un tailleur, mais tu ne peux pas non plus porter le genre de vêtements que tu porterais pour faire une sortie en ville. Emprunte des vêtements de ta mère s’il le faut. Nous suggérons une jupe infroissable d’une bonne longueur ou des pantalons amples, plutôt que serrés, ainsi qu’une belle blouse, ou un tee-shirt ou chandail de bonne qualité. Assure-toi que tes chaussures sont en bon état. Si tu portes une jupe, porte toujours des bas-culottes ou des collants si le temps est frais. Évite d’utiliser des produits parfumés puisque de nombreux lieux de travail ont une politique qui en interdit l’utilisation.

Si tu fumes, ne fume pas immédiatement avant l’entrevue puisque la senteur restera sur toi.

Pense aux personnes qui pourraient te servir de références. Il vaut mieux donner le nom d’anciens employeurs (ne quitte JAMAIS un emploi d’un mauvais pied!) qui peuvent témoigner du genre d’employé que tu étais. Toutefois, des enseignants, des gens avec qui tu fais du travail bénévole, des entraîneurs et autres peuvent également te servir de bonnes références personnelles. Aie les coordonnées de tes références avec toi à l’entrevue au cas où on te les demandait. Assure-toi de communiquer avec ces personnes avant de donner leur nom et demande-leur si elles te donneraient une bonne référence si on les téléphonait.

Pendant l’entrevue
Arrive 5 ou 10 minutes à l’avance. Être à l’heure démontre que tu prends l’entrevue au sérieux, que tu es reconnaissant à l’intervieweur du temps qu’il t’accorde et que tu serais un employé fiable.

Sois poli. Assume que toutes les personnes que tu croises depuis ton arrivée t’évalue. La personne qui t’interview pourrait facilement demander à la secrétaire comment tu t’es présenté.

Débarrasse-toi de ta gomme.

Salue l’intervieweur en lui souriant et en lui donnant une bonne poignée de main. Remercie-le de te rencontrer. Ayez une conversation amicale en vous dirigeant vers la salle d’entrevue.

Évite les « euh » et les « comme » dans tes réponses aux questions d’entrevue. Prends le temps de réfléchir.

N’hésite pas à demander à l’intervieweur de répéter une question ou de donner des précisions.

Regarde l’intervieweur dans les yeux. S’il y a plus d’une personne dans la pièce, dirige ta réponse à la personne qui a posé la question. Tu peux toutefois regarder les autres personnes dans les yeux de temps à autre quand tu parles.

Démontre de l’enthousiasme. Et n’oublie pas de sourire.

Sois sûr de toi. Parle d’une voix ferme. Assieds-toi droit et aborde sérieusement ton expérience.

Ne sois pas surpris si l’intervieweur te demande de faire des examens normalisés. Il pourrait s’agir de remplir des formulaires, de répondre à quelques questions ou de démontrer que tu comprends certains programmes informatiques. Il s’agit d’un processus routinier, et les examens sont habituellement assez simples.

Pose des questions. À la fin de l’entrevue, pose l’une des questions que tu as préparées. Voici des exemples de questions :

  • Quelle formation ou orientation votre entreprise offre-t-elle aux nouveaux employés?

Une fois l’entrevue terminée, remercie l’intervieweur du temps qu’il t’a accordé. Tu peux également lui demander pour sa carte d’affaire. Ainsi, si tu penses à une question une fois que tu reviens à la maison, tu peux la lui poser.

Pour obtenir d’autres renseignements au sujet de l’entrevue, tu peux visiter le site suivant :
http://entrevue.monster.ca/

Après l’entrevue
Si tu as les coordonnées de l’intervieweur, tu peux lui envoyer un mot de remerciement pour lui montrer que tu t’intéresses toujours au poste. Un courriel est une façon idéale de le faire sans en faire toute une histoire.

Si tu as eu une entrevue, tu as le droit de savoir si l’employeur veut t’embaucher. Si tu n’as pas eu de nouvelles dans le temps prévu, tu peux faire un suivi. Il convient de donner un coup de téléphone ou d’envoyer un courriel pour demander si on a pris une décision.

 

< Retour à la page d’accueil de Pas de pitié